13 déc. 2014

Le biotope du Noyer - 1ère partie. Le noyer est-il si toxique?

Le Noyer, Juglans Regia, est un arbre à noix cultivé depuis plus de 1000 ans.

Le noyer est-il un arbre toxique? Le noyer est l'un des arbres cultivés les plus controversés. 

C'est un arbre à la mauvaise réputation dans les vergers à cause de sa composition en juglone, un composé chimique qui inhibe la germination et la respiration de nombreuses plantes.

Le Noyer a aussi une bonne réputation: il indique les terres arables de bonne qualité. L'arbre est bio indicateur des terres équilibrées, riches en azote, en argile et en eau. Le complexe argilo-humique est souvent excellent.

Le noyer pousse aussi dans des conditions d'hydromorphisme et dans des sols saturés en nitrates. Il tolère même des stations anaérobies, polluées par les nitrites, les molécules chimiques et les métaux lourds.

Au Moyen Age, nombre de paysans français rechignaient à planter des noyers dans les vergers. Les seigneurs accordèrent des aides aux agriculteurs qui en plantaient pour maintenir la culture du noyer dans les campagnes.

On ramasse traditionnellement ses feuilles mortes en automne, on les brûle ou on les composte séparément pendant 2 ans.

Je me suis plongée dans l'univers complexe et passionnant du noyer commun pendant presque 2 ans.
C'est une espèce qui m'a ouvert les portes de nombreux phénomènes et qui donne à voir de magnifique leçon de vie mutualiste dans les vergers en friche, abandonnés par l'homme, dans lesquels la Nature reprend ses droits.

Le noyer est-il un arbre toxique dans son milieu naturel? Comment cultiver avec les effets positifs et négatifs de la juglone? Quelles sont les erreurs de l'homme qui accentuent les effets allélopathiques de la juglone dans les vergers et les cultures? Comment identifier une vie aérobie ou anaérobie dans un sol grâce aux plantes nitrophiles et aux champignons bio indicateurs? Comment les plantes respirent-elles dans les milieux humides?