13 déc. 2014

Le biotope du Noyer - 1ère partie. Le noyer est-il si toxique?

Le Noyer, Juglans Regia, est un arbre à noix cultivé depuis plus de 1000 ans.

Le noyer est-il un arbre toxique? Le noyer est l'un des arbres cultivés les plus controversés. 

C'est un arbre à la mauvaise réputation dans les vergers à cause de sa composition en juglone, un composé chimique qui inhibe la germination et la respiration de nombreuses plantes.

Le Noyer a aussi une bonne réputation: il indique les terres arables de bonne qualité. L'arbre est bio indicateur des terres équilibrées, riches en azote, en argile et en eau. Le complexe argilo-humique est souvent excellent.

Le noyer pousse aussi dans des conditions d'hydromorphisme et dans des sols saturés en nitrates. Il tolère même des stations anaérobies, polluées par les nitrites, les molécules chimiques et les métaux lourds.

Au Moyen Age, nombre de paysans français rechignaient à planter des noyers dans les vergers. Les seigneurs accordèrent des aides aux agriculteurs qui en plantaient pour maintenir la culture du noyer dans les campagnes.

On ramasse traditionnellement ses feuilles mortes en automne, on les brûle ou on les composte séparément pendant 2 ans.

Je me suis plongée dans l'univers complexe et passionnant du noyer commun pendant presque 2 ans.
C'est une espèce qui m'a ouvert les portes de nombreux phénomènes et qui donne à voir de magnifique leçon de vie mutualiste dans les vergers en friche, abandonnés par l'homme, dans lesquels la Nature reprend ses droits.

Le noyer est-il un arbre toxique dans son milieu naturel? Comment cultiver avec les effets positifs et négatifs de la juglone? Quelles sont les erreurs de l'homme qui accentuent les effets allélopathiques de la juglone dans les vergers et les cultures? Comment identifier une vie aérobie ou anaérobie dans un sol grâce aux plantes nitrophiles et aux champignons bio indicateurs? Comment les plantes respirent-elles dans les milieux humides? 



12 nov. 2014

Le biotope du Châtaignier et de la fougère aigle.

Châtaignes et tapis de mousse sur sol siliceux et acide.
Le Châtaignier, Castanea sativa, est originaire des montagnes siliceuses du Sud de l'Europe, toujours sur terrain acide. C'est un arbre qui peut être plusieurs fois centenaires. Il fructifie dès la 3ème ou la 4ème année.

Le châtaignier offre une diversité de ressources complètes tout au long de sa vie, qui peut 
atteindre plus de 800 ans à 1000 ans, soit 40 générations humaines! On peut tout à fait envisager une polyactivité mêlant arboriculture (châtaigne et fruits d'hiver), sylviculture (essence à bois), apiculture (miel), myciculture (champignons gourmets) et mycoculture (champignons médicinaux et écologiques) pour diversifier les ressources et le temps de travail sur toute une année. Il a même un intérêt écologique et touristique estimable car il figure parmi les arbres remarquables centenaires et millénaires de France et d'Europe. En savoir plus +

Le Châtaignier appartient à la même famille que les Chênes, les Fagacées, à la différence que les châtaigniers poussent sur sol acide et siliceux: le châtaignier est calcifuge, il fuit les sols calcaires. Il apprécie les stations ensoleillées au sol frais et siliceux; il craint les hivers trop rudes, malgré une rusticité de -15°C, et pousse en dessous de 1000m, et plus rarement au dessus de 750m. C'est une espèce endémique aux Cévennes, au Massif des Maures et en Corse. On le retrouve réparti aussi dans d'autres stations douces au climat océanique dans les Pyrénées, en Bretagne, en Normandie, dans le Morvan, en Alsace et jusqu'en Belgique. Le châtaignier peut produire des châtaignes entre 70 ans et 150 ans en moyenne, voir plus selon les conditions de vie, soit sur 5 ou 6 générations.

Le châtaignier et la flore de ses plantes compagnes sont très mellifères et attirent de nombreux pollinisateurs comme les abeilles et les bourdons. Un agriculteur à un donc un double intérêt à s'initier à l'apiculture naturelle comme à l'arboriculture d'arbre fruitier.

Chênes et Châtaigniers accueillent les mêmes champignons symbiotiques dont d'excellents comestibles comme l'Amanite des Césars, l'Amanite rougissante, le Cèpe de bordeaux, la chanterelle, les trompettes des morts, les pieds de moutons, les hydnes sinués, le bolet à pied rouge, la russule verdoyante, la russule charbonnière, la fistuline. Ils accueillent aussi des champignons mortels pour l'Homme mais essentiels au biotope comme l'Amanite phalloïde. Le Bolet Satan est plutôt un champignon associé au chêne sur sol calcaire et en station méridionale.

Châtaignier centenaire, dans le Morvan.
Le bois de châtaignier est utilisé comme matériau de construction noble et dans l'alimentaire pour faire cailler le lait ou fermenter le vin, naturellement, sans adjuvants.

C'est une essence à bois de luxe très prisé, notamment dans la construction car son bois est imputrescible et insectifuge, et ne nécessite aucun traitement (poutre, tuiles, parquet, mobilier, fût).

>>> Le châtaignier offre une diversité de ressources complètes tout au long de sa vie, qui peut atteindre plus de 800 ans à 1000 ans, soit 40 générations humaines! On peut tout à fait envisager une polyactivité mellant arboriculture (châtaignes et fruits d'hiver, et bois), apiculture (miel), myciculture (champignons gourmets) et mycoculture (champignons médicinaux et écologiques) pour diversifier les ressources et le temps de travail sur toute une année. Il a même un intérêt écologique et touristique estimable car il figure parmi les arbres remarquables centenaires et millénaires de France et d'Europe.

actualisation article : février 2015 - utilisation base de donnée SOPHY et intégration d'un optimum écologique, base de données CATMINAT.
erratum: dans la quantité de chaque plante par biotope et donc dans leur ratio proportionnel à l'hectare. la correction a été apportée sur les chapitres traitant cette information. les pourcentages de fidélité restent correcte.
correction apportée: intégration des seuils d'abondance de plante en pourcentage.


23 oct. 2014

Le biotope du Néflier

Néfles - néflier cultivé Mespilus Germanica ou Mispelus inermis.
Le Néflier, Mespilus Germanica, est un arbre typique des forêts fruitières fraîches et ombragées d'Europe. On le trouve abondamment dans les régions du nord-est de la France, de l'Alsace, en Belgique, en Angleterre et en Allemagne, d'où il tient son nom botanique. C'est un arbre rustique qui peut résister jusqu'à -20°C. Comme beaucoup d'arbres fruitiers cultivés et naturalisés en Europe, ils proviennent à l'origine du Caucase.


23 sept. 2014

Le biotope de la Vigne - Cultiver en zone humide.

La Vigne sauvage est le raisin des bois.
Le raisin est l'un des fruits les plus consommés depuis l'Antiquité. L'homme  paléolithique en aurait
même consommé il y a 11 000 ans, d'après des études archéologiques de feuilles de vigne fossilisées.

Feuilles, sève, rameaux, raisin, pépin... Toutes les parties de la plante sont comestibles et ont des vertus culinaires, médicinales ou tinctoriales.

A l'heure des greffes et de l'hybridation massive, un retour aux sources s'impose. Qu'est-ce que le biotope des vignes sauvages? Comment régénérer le biotope des vignes dans les forêts jardins?
Comment cultiver des vignes en lisière forestière et réhabiliter le comportement grimpant de cette liane fruitière?

Découvrez les secrets des lianes et des vignes sauvages.

implantation de vignes cultivées en lisière de forêt fraîche, humide et en érosion
régénération de biotope des vignes à Permaforêt.



1 sept. 2014

La régénération de la matière organique en forêt grâce aux champignons lignicoles.

fomitopsis pinicola
Ces champignons sont saprophytes. Ils décomposent le bois, notamment la lignine ou la cellulose. Et permettent à la forêt de se régénérer.

Si beaucoup d’espèces sont capables de dégrader la cellulose du bois (bactéries, champignons, invertébrés du sol, etc.) seul un groupe de champignons supérieurs, en particulier les aphyllophorales, par exemple Bjerkandera adusta (Polypore brûlé), sont capables de dégrader la lignine, une macromolécule très complexe et très dure à craquer.

Nous parlons aujourd'hui des polypores.

L'Amadouvier, fomes fomentarius, et les Ganodermes, sont des champignons lignivores. Alors que le Polypore marginé, fomentarius pinicola, et le Polypore du bouleau, piptoporus betulinus, sont des champignons cellulosivores.

Les champignons qui dégradent la lignine brune et laissent la pulpe blanche du bois, riche en cellulose, sont des mycelium à pourriture blanche. Ils sont majoritairement inféodés aux forêts de feuillus et occupent une place prépondérante dans le règne fongique des décomposeurs.

Les champignons à pourriture blanche développent une enzyme de composition manganèse -
péroxydase qui minéralise le bois et qui est très efficace pour craquer les liaisons de carbone comme celles des hydrocarbures. On utilise maintenant les champignons comme procédé dépolluant appelé mycoremédiation. +infos dans l'article "Dépolluer grâce aux plantes et aux champignons recycleurs".

Les champignons qui dégradent la cellulose blanche et laissent le bois brun, riche en lignine, sont des mycélium à pourriture brune. Ils représentent seulement 7% des champignons et sont fortement rattachés aux conifères, et aux feuillus.

Mais la Nature est bien plus complexe qu'elle en a l'air. Et les champignons parasites ne sont pas que des parasites "nuisibles", ils ont des vertus médicinales qu'ils font profiter à l'arbre hôte de son vivant.  >>>

reportage en forêt sur les champignons et la mycorémédiation


29 août 2014

Le biotope du prunellier


Le prunier sauvage, aussi appelé prunellier ou épine noire, est une essence forestière fruitière
pionnière en France et dans le sud-ouest de l'Europe. Il est présent sur tout le territoire avec une concentration forte dans l'Est, le Nord et le Centre de la France.

Prunus spinosa pousse en bordure de forêt et dans toutes les zones en friche ou en transition vers la forêt. Il pousse dans les taillis, les haies, les bords des chemins, les bordures forestiers et la majorité des fruticées.

Il est souvent associé à l'aubépine, au cornouiller sanguin et à d'autres arbustes fruitiers, notamment les espèces à baies et à noix, glands, faines, samares, noisettes, des lianes ou des plantes grimpantes et le brachypode. Il apprécie la présence d'humidité et de fixateur d'azote mais s'accommode de conditions bien plus pauvres.

Son biotope de référence est la haie champêtre des plaines et des collines, et la haie forestière des érablières champêtres dans les chênaies-hêtraies, ou les charmaies-hêtraies.

Plus d'infos sur le biotope de la fruticée.

bientôt de nouvelles infos :-)


25 août 2014

Le biotope du pommier

Le pommier commun malus communis partage le
même biotope que son homologue forestier, le pommier sylvestre malus sylvestris dont certaines espèces cultivées sont issues.
Le pommier vit en moyenne 70 ans et peut atteindre les 100 ans localement. Il fructifie bien jusqu'à 30 ans.
La chênaie-hêtraie claire correspond à son environnement forestier, et plus spécifiquement leur situation en haie fruitière, en fruticée ou dans une clairière.

Les espèces de malus, prunus et de pirus partagent le même biotope. Pommier sauvage, pommier commun, poirier sauvage et poirier commun affectionnent les mêmes plantes compagnes. Ainsi que le cognassier, Cydonia oblonga, que l'on surnomme la pomme de Cydonie ou la poire de Cydonie. Le néflier d'Europe partage aussi une écologique similaire.


















erratum 4:39 germandrée mélampyre des prés


+ la vidéo des résultats de la régénération d'un pommier cultivé est tournée, montage en cours.


21 août 2014

Les champignon-viande.

tartare de champignon langue de boeuf
Viande rouge, viande blanche, viande bovine, volaille, poisson, poulpe, crustacé. Les champignons peuvent constituer un met de choix dans la cuisine végétarienne, notamment comme substitut de la viande ou du poisson.

Et oui, il y a des champignons au goût et même à la texture de viande de boeuf, de poulet, de poisson fumé, d'écrevisse, de poulpe ou de fromage. On les appelle langue de boeuf, poulet des bois, vachotte, palomet, pied de mouton... Voici quelques champignons au goût atypique.

L'odeur carnée ou soufrée chez les champignons a pour fonction d'imiter la viande carnée, les oeufs et les carcasses pour attirer les insectes carnivores comme les mouches, les moucherons, les taons, les moustiques femelles, les guêpes, les punaises, les scarabées, les libellules, les papillons et aussi les gastéropodes, notamment les limaces... Chez les insectes, les femelles se nourrissent de sang pendant la période d'incubation des oeufs; elles peuvent aussi y pondre leur oeufs pour que les larves aient à manger dès leur éclosion. Les champignons viande émettent donc des composés volatils qui agissent comme un leurre pour les insectes carnivores: les champignons imitent l'odeur, la couleur et même la forme d'un organisme animal. Ils maximisent ainsi la dissémination de leurs spores sur de plus longues distances que le vent.

tableau des odeurs de champignons, mycoDB.

Les champignons attirent en règle générale, les rats, les petits-rongeurs, les écureuils, les lapins, et même les mammifères comme le chevreuil, le sanglier, le renard, le blaireau qui s'en nourrissent surtout pour leur vertus antivirales, antitumorales et antiparasitaires.



13 août 2014

Les fougères, des plantes primitives

Les fougères appartiennent à la famille des Ptéridophytes - pteros "aile" phytos végétal.

La grande majorité des fougères et leurs cousines se plaisent dans les milieux humides et ombragées. Il existe des fougères dans les pays froids comme dans les pays chauds. Les plus beaux rassemblements de fougères poussent dans les forêts tropicales humides.

Quelques espèces supportent des stations ensoleillées et sèches comme la fougère aigle qui se plait sur sol siliceux et soumis aux UVvs, ou les fougères des murailles qui se plaisent entre les rochers ou dans les interstices des murs.

Les fougères sont des espèces sensibles, elles évitent les milieux anthropisés, urbanisées ou les terres cultivées. La diminution des espaces naturels comme les forêts sauvages, les zones humides et la pollution des eaux, accélèrent leur disparition et leur raréfaction.

mont du Grand Etang, à la Réunion.

5 août 2014

Mycogardening : Les ponts mycorhiziens dans une forêt jardin.

DU SUCRE, DES POMMES ET DES CEPES
cèpe d'été et pommier sauvage
Noisetier et bolet des charmes
Pommier sylvestre mycorhizé
par un cèpe d'été
dans une forêt de hêtres et de charmes.

























Lors de mes observations en forêt, j'ai pu remarquer au pied d'arbres fruitiers sauvages comme le pommier, les aubépines, les noisetiers, mais aussi des houx
(non comestible), des champignons ectomycorhiziens, comme le cèpes, les bolets, les chanterelles, les amanites, des russules, des lactaires, normalement associés à des essences forestières à bois, comme le chêne, le hêtre, le charme.

C'est une observation de grande importance.

Au cours de l'évolution, les arbres fruitiers ont développé des associations symbiotiques avec des bactéries et des champignons arbusculaires, particulièrement en plaine. Du fait de leur courte durée de vie, de 50 à 100 ans en moyenne, ils ne développent pas de relation symbiotique avec des champignons ectomycorhiziens. Alors comment des cèpes peuvent-ils pousser au pied d'un pommier?

La symbiose arbres fruitiers/champignons basidiomycètes serait indirecte.




Actualités : nouvelles lectures scientifiques sur les ponts mycorhiziens en foret en cours, et des expérimentations sur le terrain. bientôt de nouvelles infos !












24 juil. 2014

Cultiver avec les Taupes

dessin internaute
Planter un Arbre en permaculture est l'occasion de trouver des astuces. Dans toutes les techniques le but est de faciliter le développement racinaire des arbres et leur fixation profonde dans le sol.

Les Taupes, 
leur mottes et leur galeries offrent un réseau idéal pour planter un Arbre. Planter un arbre dans les taupinières favorisent la mycorhization de vos arbres. Vive les taupes dans le verger! On vous explique pourquoi...


23 juil. 2014

La sylvothérapie: bien-être avec les arbres.


La Sylvothérapie, est une pratique new âge mais elle est traditionnellement issue d'Asie, d'Inde, de Chine, du Japon et d'Amazonie. C'est une pratique répandue dans les cultures animistes et shinto qu vénèrent la nature et l'énergie vitale comme le Chi.

Georges Plaisance a rédigé de nombreux ouvrages sur la vie de la forêt, notamment en Bourgogne. Il a écrit un guide pratique de la sylvothérapie dans les années 80. Georges Plaisance a comparé différents airs. Il a montré que l'air forestier contenait bien moins de microbes que l'air urbain : 50 microbes par m³ d'air en forêt littorale, contre 1 000 dans le parc Montsouris de paris, 88 000 sur les Champs-Élysées, 575 000 sur les grands boulevards et 4 000 000 dans les grands magasins à Paris.

Au Japon, les arbres sont sacrés. On protège et on honore les arbres centenaires et millénaires dans les temples, les rues et les cours des jardins. On leur tresse une corde de papier tous les cents ans ou une tresse en paille de riz tous les mille ans. Une corde spéciale est tressée pour les arbres millénaires. Une des pratiques est la promenade en nature, dont une pratique thérapeutique est la shinrin yoku.


20 juil. 2014

Comment créer un microclimat frais?

L'eau douce est une ressource essentielle et rare sur notre planète: elle représente seulement 7% et
moins de 2% est biodisponible.

La pluie est un phénomène aléatoire, de nombreux peuples louent la pluie pour les récoltes à travers danses, chants et rituels. La rosée quant à elle est une source d'eau quotidienne et universellement présente sur Terre, y compris dans le désert.

Pourtant, la principale cause de sécheresse n'est pas le manque d'eau mais son évaporation. Capter l'eau est assez facile et une un système rudimentaire comme une bâche plastique tendue fait l'affaire. Stocker l'eau et l'économiser sont des challenges bien plus contraignants et coûteux.

Créez des microclimats frais permet de lutter contre l'évaporation massive de l'eau et de cultiver dans toutes les zones de la planète, jusqu'à créer des oasis dans le désert. Dans votre jardin, cela vous permet de créer des zones de fraîcheur pour économiser l'eau, accueillir une biodiversité d'espèces et même de cultiver des champignons comestibles ou médicinaux.

Plus le sol est exposé aux UVs et au vent, plus il se dessèche. Plus le sol est travaillé, plus la fonge et la flore du sol sont menacées et le sol se compacte ou se réduit en poudre. Les inondations en période sèches sont des indicateurs climatiques d'une dégradation forte du sol.

Inondation, sécheresse, érosion des sols, brûlures aux UVs, surexposition, foehn, acidification des sols, décalcification des sols, compactage... La compréhension de ces facteurs peut apporter des réponses et des solutions pour faire face au réchauffement climatique et à la désertification anthropique des sols cultivés et urbanisés.

Comme c'est souvent le cas en Permaculture, en s’intéressant aux microclimats froids, on ouvre le champ des possibles. Une des application inattendue est d'apporter des réponses aux stress hydrique et thermique dans les régions en phase de désertification que connaît la France et d'autres pays d'Europe.

Créer des microclimats frais favorisent des enjeux majeurs: l'eau, la lutte contre l'évaporation/condensation, le maintien de la vie du sol notamment fongique, le couvre sol, le relief du sol et du couvert végétal.




19 juil. 2014

Cultiver avec les Limaces et les Escargots


Les limaces sont-elles nuisibles? Du recyclage de la matière, à la cohésion du sol jusqu'au repas favori d'animaux compagnons, les gastéropodes jouent un rôle pionnier dans l'écologie des milieux, jardin potager y compris. Tous les gastéropodes ont un rôle fondamental dans l'équilibre d'un jardin.

La vie secrète des limaces mérite qu'on s'y intéresse. Les limaces existent depuis 350 millions d'années, et ont évolué des escargots terrestres, venant eux-mêmes de la mer. Leur surnom "estomac sur pied" en grec leur colle à la peau.

Les gastéropodes sont pour la vie du sol ce que les abeilles sont pour les plantes à fleurs: un chaînon vital de l'écosystème.


Pourquoi le jardinier adore les vers de terre mais boude les escargots et les limaces?

Cultiver avec les limaces peut paraître fou en agriculture... et pourtant, voici des applications incongrues pour faire des limaces, des compagnons plutôt que des nuisibles. A chaque limace son rôle!

Après la lecture de cette article, vous ne regarderez plus les limaces comme avant. Vous allez même peut-être aimer les limaces! Limace léopard, limace banane, limace rose, limace bleu, jaune, orange, rouge, vert, noir, limace de mer... Bienvenue dans le monde fascinant et coloré des limaces.

Bientôt un nouvel article : Limaces et champignons, du biomimétisme chez les limaces.


18 juil. 2014

Mycogardening: champignons symbiotiques & arbres fruitiers.


Les champignons sont les meilleurs compagnons des arbres. Diversifiez vos récoltes grâce aux champignons gourmets et médicinaux. Il existe des champignons pour toutes les saisons, printemps, été, automne et même hiver.

Oronge - Amanite des Césars
champignon symbiote
du chêne et du châtaignier,
sur sol siliceux et acide
été 2011.
très recherché!
Bolets, cèpes, coprins,  lépiotes, coulemelles, amanite des césars,
 girolles, chanterelles, russule, trompettes des morts, truffe... Quel bonheur de partir à la cueillette aux champignons, dans le but de trouver des champignons mais aussi des spores et du mycélium pour inoculer les arbres de votre forêt jardin.

Pommier, Poirier, Rosier, Chêne, Châtaignier, Noisetier, Hêtre, Sapin, Genévrier, Tilleul, Pin pignon... Ils sont tous potentiellement hôtes de champignons, directement ou indirectement. A chaque essence ses variétés de champignons.

La culture de champignons symbiotiques type cèpe est plus délicate et aléatoire que celle des champignons saprophytes type pleurote. Les champignons basidiomycètes ne se domestiquent pas, et c'est heureux ainsi. Le mycélium vit en symbiose avec un arbre ou une plante hôte, il faut donc les cultiver ensemble. Votre forêt jardin vous le rendra.

La culture de champignons symbiotiques sur des essences forestières se fait directement en extérieur, idéalement dans une forêt jardin ou en pépinière avec une bonne qualité de substrat. Les champignons ectomycorhiziens fructifient sur des arbres âgés de 10 à 15 ans en moyenne.



17 juil. 2014

Mycogardening: Champignons et légumes sur butte.

Champignons sur buttes
culture de champignons comestibles (clitocybe géotrope - Tête de moine) sur butte maraîchère
Le compagnonnage des plantes et des légumes sur buttes peut aussi s'accompagner de culture de champignons comestibles et médicinaux. Quoi de mieux que les buttes d'automne et d'hiver pour s'initier au mycogardening?

les conditions favorables

Une exposition ombragée, de l'humidité et des copeaux de bois: vous avez tous les ingrédients pour cultiver des champignons maison. Si les champignons, c'est aussi votre passion, le mieux est encore de partir à la cueillette en lisière forestière pour récolter

à récolter: échantillon de mycélium, les vieux chapeaux de spécimens gorgés de spores (faites une sporée, cela suffit et veillez à ne pas ramener de parasites), les champignons en entier avec la partie souterraine du pied que vous allez pouvoir réintroduire immédiatement dans votre butte. Vous pouvez aussi sélectionner un jeune bouton de champignon avec son réseau de mycélium vivant (un ou deux exemplaires uniquement pour préserver la survie de l'espèce) et le replanter immédiatement dans votre butte; laissez le mûrir et se développer pour qu'il étende son réseau mycélien et émette des spores partout sur votre butte.
Les avantages du mycogardening:
Première avantage: cela vous permet de diversifier votre culture sur butte avec des champignons comestibles. Et de pouvoir identifier avec certitude le type de champignon que vous cueillez. 
Le rôle des champignons est de créer un réseau mycélien dans le sol pour permettent aux organismes, et à eux-même, de créer un réseau d'échange de nutriments et d'informations. Les champignons et les plantes créent ainsi une relation symbiotique ou mutualiste. 
Les champignons enrichissent le sol, améliorent la structure de la butte grâce à un réseau extra fin et filamenteux, assure une régénération de la matière permanente, une disponibilité accrue en eau et en micronutriments, servent de nutriment pour les micro-organismes du sol. Ils peuvent aussi coloniser vos plantes en pot, c'est un signe de bonne santé (sauf exception). La majorité des champignons luttent contre la dégénérescence cellulaire, les nécroses, contiennent des propriétés médicinales, antivirales et fongicides; certains participent à la régénérescence cellulaire de leur hôte, notamment dans des relations symbiotiques.

13 juil. 2014

Le biotope des salades.

laitue scariole, prêle, gesse* (pois sauvage),
liseron des champs, knautie des champs.
La laitue sativa, la laitue cultivée dans nos potagers, est probablement dérivée depuis l'Egypte ancienne, de la laitue scariola. La laitue cultivée a du mal à se naturaliser, elle n'est pas réellement subspontanée. On la trouve en compagnie des Carottes, des Laiterons (Sonchus sp.) et des Epinards sauvages (Chenopodium sp.).

LES LAITUES SAUVAGES
Le biotope des laitues sauvages est souvent anthropique et rudéral, thermophile, héliophile, voir sec et brûlé par le soleil.

Les Lactucas affectionnent les terrains en friche tout comme les prairies. On la trouve dans les plaines jusqu'en altitude, de la méditerranée jusque dans les Alpes, les Pyrénées, les Vosges, le Jura et l'Auvergne, avec une préférence pour les sols calcaires et/ou siliceux.

Une variété affectionne même les zones ombragées et humides des bois.
On la trouve en compagnie d'autres astéracées et des graminées, ainsi que du plantain, du liseron, des renouées et du coquelicot. Beaucoup de plantes peuvent entrer dans la composition de mesclun de jeunes feuilles de salades sauvages; elles est très appréciée dans le midi de la France et dans le Périgord. Les laitues sont calmantes, rafraîchissantes et dépuratives, riches en eau et en minéraux et légèrement laxatives. Les graines des laitues contiennent une huile grasse comestible. Le latex des laitues, dont elles tirent leur nom, est similaire à l'opium, sans sa toxicité. Le latex est soporifique, hypnotique voir narcotique à forte dose. La laitue vivace était cultivée au XIXe siècle dans la région de Clermont-Ferrand comme substitut de cette drogue pour les curistes en désintoxication.


Le biotope de la carotte.


carotte, pimprenelle, dactylis peletonné,
aigremoine, ail des vignes,
plantain lancéolé,
pommier, cerisier aigre,
herbe à robert, dauphinelle.
La Carotte sauvage, Daucus carota, originaire d'Europe est blanche, jaune ou violette. Les carottes orangées sont des variétés originaires du Magrheb, qui sont un peu plus exigentes en chaleur et en nutriments.

Les carottes sont des plantes qui aiment la lumière et la chaleur.
Elles sont tolérantes à une sécheresse modérée mais développent mieux leur racine avec un sol avec de bonnes ressource en eau. Les carottes poussent en abondance dans les sols riches en bases et en calcium, à Ph> 7.5, assez compactés ou équilibré. Selon l'état du sol, de l'ensoleillement, et la disponibilité en eau, cela favorisera différentes parties de la plante: feuilles, fleurs, graines, huile, ou racine.

C'est une plante bi-annuelle comme toutes les ombellifères. Sa racine est blanche, assez grêle, très parfumée mais elle devient vite ligneuse.

Les carottes poussent au milieu des champs moyennement compactés ou sablonneux en plaine comme dans les prairies de montagnes et les landes alpines. Le milieu est toujours riche en plantes fixatrices d'azotes, en plantes aromatiques, oléagineuses et mellifères. Parmi les 4849 plantes compagnes potentielles qui poussent en compagnie de la carotte, la carotte est fidèle à 23 herbacées en particulier.

Elles poussent avec des graminées, des plantains lancéolées et des fabacées fixatrices d'azote. 

Les Carottes sont dépendantes à 99% des bactéries rhizobium pour leur croissance, elles ne peuvent pas survivre sans elles. Du fait de sa racine charnue et grossière, son réseau de radicelles est trop court pour absorber la quantité de nutriments suffisants, notamment les petites molécules peu mobiles dans le sol. Elles ont donc besoin de plantes symbiotiques fixatrices d'azote comme le lotier corniculé, les luzernes, les trèfles, les vesces, les bugranes, les coronilles, les genêts.

Une des plantes compagnes de la carotte est le panicaut champêtre: qui est l'hôte des pleurotes eryngii que l'on peut cultiver en mycogardening.

Le biotope des carottes est favorable à la culture de céréales, de plantes aromatiques, de légumes héliophiles, de légumes racines de la famille des astéracées, des légumes bulbeux, de fleurs, d'oléagineux (graine et huile), d'orchidées héliophiles, de champignons saprophytes et à l'apiculture.

#CAROTTE #PLANTAIN # LOTIER #LUZERNE #TREFLE #BUGRANE #VESCE #CEREALES #AVOINE #THYM #SERPOLET #SAUGE #ORIGAN #ACHILLEE #MILLEPERTUIS #MARGUERITE #CALENDULA #CAMOMILLE #PÂQUERETTE #PISSENLIT #PANICAUT #ARTICHAUT #TOPINAMBOUR #INULE # TOURNESOL #SALSIFIS #CHICOREE #NOIX DE TERRE #GENEVRIER #PIN PIGNON #PLEUROTE #ERYNGII #FENOUIL #ASPERGES #OSEILLE #AIL DES VIGNES #LAPIN #CAMPAGNOL #VIPERE #FOURMI #SCARABEE #MOUCHES #OISEAUX.


2 juil. 2014

Le biotope de l'artichaut, du panicaut et des chardons.




fleur d'artichaut

artichaut cyanara cardunculus, le Cardon de Lyon
Comment régénérer un sol rocheux, compacté et
carencé en phosphore biodisponible grâce à la culture d'artichauts? Nouveau chapitre

Dans les sols dénaturés, on observe surtout des chardons, des centaines de chardons! Il en existe 350 espèces, 25 genres et 3 familles différentes. Ils ont tous un point en commun: ils lèvent leur dormance dans des sols travaillés, au phosphore bloqué, riche en calcaire actif et avec souvent 20 fois plus de carbone que d'azote.

Voici une démarche expérimentale pour reconsidérer les chardons en agriculture et régénérer des sols abîmés par l'agriculture industrielle. Grâce à la compréhension du biotope des chardons, on peut envisager de cultiver et de régénérer des terres dénaturées par le labour; cela peut permettre à des maraîchers d'accompagner une transition douce tout en restant producteur de légumes pendant ces périodes délicates.

L'artichaut fait partie de la famille des chardons, les Cynaria. Il existe trois espèces sauvages: C. syriaca, C. sibthorpiana et C. cardunculus. L'artichaut lui-même est un chardon domestiqué et cultivé, de l'espèce Cynara cardunculus, dont la variété sauvage est sans doute Cynara cardunculus sylvestris, ayant donné naissance à deux formes: le cardon - C. cardunculus f. cardunculus et l'artichaut - C. cardunculus f. scolymus. Quelques variétés d'artichauts sur tela botanica.


Le biotope des tomates


Les potagers sont à l'image de notre histoire et de nos échanges : de la route de la soie et des épices, jusqu’au colonialisme. En fait, nos espèces cultivées sont majoritairement exotiques. Dans nos potagers et nos cultures maraîchères, nombre de variétés sont originaires de la Méditerranée, du Maghreb, des oasis d'Afrique, d'Amérique du sud voir du continent Indien. La Méditerranée est une région de culture privilégiée pour ces variétés de fruits et de légumes. Certaines de ces espèces s'acclimatent et se naturalisent en France. La tomate en fait partie.

Comment cultiver des tomates ailleurs en recréant des microclimats adaptés ?

Partons à la découverte des biotopes rudéraux des solanacées en France et des associations de plantes compagnes des tomates.


ACTU juin 2017 : ARTICLE EN COURS D'ACTUALISATION  Bientôt de nouvelles infos et expérimentations avec les tomates en agroforesterie et semis par voie digestive. 


30 juin 2014

le biotope des cucurbitacées, melon, concombre, cornichon

ACTUALISATION 2017 >>>en cours

Proposition d'acclimatation des cucurbitacées comestibles (melon, concombre, cornichon) dans le biotope de la bryone (toxique) bryonia dioica et du concombre d'âne (toxique) ecballium elaterium.

Expérimentation de culture de melons rustique en agroforesterie tempérée.


Ancienne version :
LA BRYONE
bryone en bordure forestière et dans le verger.

23 juin 2014

Les vergers en friche: une leçon de vie - évoluer vers un compagnonnage synergique.

verger en friche, noyers cultivés et noyers spontanés
Les forêts et les vergers en friche sont devenus nos terrains d'observation privilégiés depuis 3 ans. Nature sauvage et nature cultivée y cohabitent, parfois de manière inattendue.

Tout verger laissé à lui-même retourne spontanément à l'état naturel de santé, qu'est celui de la forêt, à travers des processus régulateurs.

Lorsqu'on leur en laisse l'occasion, les plantes optent spontanément pour des stratégies de mutualisation plutôt que de compétition. A découvrir!

Petit à petits, graines, plantes spontanées, rejets, oiseaux, petits mammifères reviennent habiter ces milieux abandonnés... ils réactivent la synergie de la biocénose du verger.

L'observation in situ et la compréhension des rôles de chacun peuvent nous aider à diversifier, optimiser et densifier les vergers cultivés.

Les stratégies de mutualisme développées alors par les plantes des vergers en friche sont une véritable leçon de vie.

La phytosociologie est l'opportunité pour les permaculteurs de réconcilier verger, potager, plantes cultivées et plantes sauvages dans une petite parcelle de 500m². Une aubaine pour les amateurs de jardinage urbain comme pour les permaculteurs-rices de forêt nourricière de voir un verger fructifier, en pleine santé et sans efforts, ou presque.


18 juin 2014

Bases de données pour les biotopes et les biocénoses du verger forestier, la fruticée.

Qu'est-ce qu'un biotope?

Le biotope est un milieu vivant, un habitat, un écosystème à part entière. Ce milieu héberge un ensemble d'êtres vivants composant la biocénose: flore, faune, fonge et des populations de micro-organismes. Un biotope et les biocénoses qu'il accueille forment un écosystème caractéristique et dynamique.

carte forest change gain&loss, france 2013-données sattélite.
http://earthenginepartners.appspot.com/science-2013-global-forest

forest cover gain 2000-2002
De manière générale, tout système naturel laissé spontanément à lui-même, en l'absence de perturbations, retourne spontanément vers l'état de santé qu'est la forêt, à travers des processus régulateurs. En effet, la Nature est tout sauf stable. Elle se régénère en permanence, se transforme, évolue, dans un perpétuel continuum vers la forêt, elle-même un écosystème dynamique. La fruticée est un des exemples de biotope de transition vers une forêt pérenne de type chênaie ou hêtraie.
forest cover loss france 2000-2002

Les incendies, la pâturage, l'agriculture de grands champs, les tempêtes, la sécheresse et la coupe de bois sont des facteurs limitants pour la forêt.

En Permaculture, comprendre le fonctionnement dynamique et écologique du biotope de la fruticée permet de designer des vergers et des forêts nourricières proches de leur milieu naturel sauvage.

5 juin 2014

Les mousses et le monde discret des bryophytes.

Les bryophytes ont été les premiers végétaux à conquérir doucement le milieu terrestre. Leur habitat de prédilection sont les milieux humides des sous-bois et les tourbières. Elles s'accrochent sur les faces nord de l'écorce des arbres, sur les rochers et sur les toits ombragés. La culture japonaise en fait même l'éloge dans ses jardins zen. Consultez notre article "L'éloge de l'ombre et de la lumière" .
fleur de mousse
Il existe des centaines de variétés différentes. Certaines mousses sont des organismes pionniers qui
avec les algues, les lichens et des bactéries contribuent à fixer, protéger ou créer les sols. Les spaignes sont des mousses de tourbières. Ce sont des plantes couvre-sol qui gagnent du terrain grâce à des rhizoïdes plutôt que des racines. Les mousses fleurissent pour se reproduire. Les fleurs de mousses sont minuscules mais tout de même visible à l'oeil nu avec une loupe. Les mousses sont fascinantes: elles peuvent survivre déshydratées pendant plusieurs mois puis revenir à la vie avec la pluie, comme une éponge. On appelle ce phénomène : la reviviscence. Les seuls autres organismes vivants capables de se revivifier sont les lichens.


9 avr. 2014

Plantes pare feu, plantes ignifuges.


Les plantes qui vivent dans des milieux extrêmes comme les déserts, les steppes, les landes, les
 savanes, les éboulis rocheux ou les garrigues ont développé des résistances extrêmes aux brûlures, aux UV et même au feu! Qu'il s'agisse d'une résistance exceptionnelle, d'une capacité de régénérescence cellulaire ou d'une espèce pionnière des lieux incendiées, ces espèces sont à part entière dans le règne végétale.