12 sept. 2016

Formation régénération de biotope

Bonjour à toutes et à tous,

Chers lecteurs et lectrices du blog Permaforêt, je vous invite à la formation " Régénération de biotope " du lundi 3 octobre au vendredi 7 octobre 2016, à Uchon, en Saône et Loire.


C'est l'occasion concrète d'échanger et de voir les premiers résultats des associations régénératives sur le terrain. Et de découvrir la forêt-jardin que nous installons pas à pas depuis juillet 2015.

Que diriez-vous de nous rencontrer et de pratiquer ensemble la régénération de biotope ?

Bien à vous,

Natacha.
Contact via le formulaire sur le site svp. merci.

+ infos sur www.permaforet.org



5 juin 2016

Le biotope de la Mélique

Les céréales forestières 

Sorgho des bois, Millet des bois, Brachypode des bois... Ces céréales sauvages des sous-bois sont comestibles et vivaces. Elles tolèrent des situations mi-ombragées et fraîches. 

Ces graminées sauvages comestibles tolérantes à l'ombre rendent la céréaliculture possible en agroforesterie. On peut associer une culture de cerisiers avec du sorgho des bois et du millet des bois par exemple.

 analyse du biotope en cours 

LE BIOTOPE DE LA MÉLIQUE A UNE FLEUR


La Mélique à une fleur, melica uniflora, est une graminée comestible. Cette céréale vivace pousse dans les sous-bois dans les forêts de hêtres, merisiers, chênes sessiles, frênes et ormes.

Le biotope de la mélique à une fleur est compatible avec :

  • l'agroforesterie sorgho des bois, millet des bois + vesce + cerisiers, chêne, hêtre, orme, érable, frêne, charme, tilleul + aulne
  • la céréaliculture forestière : sorgho des bois, millet des bois, brachypode des bois + vesce des haies
  • l'arboriculture : cerisiers, pommiers, sorbier, néfliers, aubépine, noisetiers, arbousier, églantiers + aulne.
  • le maraîchage : fraise des bois, poireaux, ciboule, ciboulettes, alliaire, mâche, géranium robert, lamier, violette + vesce, pois, lentilles.
  • la myciculture : saprophytes, notamment grandes lépiotes, pieds bleus, verpes.
  • l'apiculture : tilleul, érable, merisier, cerisier, pommier, églantier, rosier, aubépine, prunellier, géranium robert, noisetier, lamier, fraise des bois, vesce, violette.

CLÉS DE DESIGN :


  • Cultiver avec l'ombre, le vent et l'humidité atmosphérique
  • Cultiver en pente
  • Cultiver avec les plantes fixatrices d'azote, la vesce des haies
  • Cultiver avec les fourmis
  • Cultiver avec les abeilles solitaires, comme les Eucéra tuberculata.
  • Cultiver avec les champignons saprophytes, comme la grande lépiote.

10 déc. 2015

Actualités du blog

ACTUALITES 2016

Le projet de la forêt jardin expérimentale en Saône et Loire a maintenant commencé depuis juillet 2015 et ouvre la voie à de nouvelles observations et expériences. 

AGROFORESTERIE; APIDOLOGIE; RUCHE TRONC; PARACULTURE; PLANTES SAUVAGES; FORMATIONS.




forêt jardin à Uchon en Saône et Loire. depuis été 2015.

la plantation des arbres fruitiers en forêt a commencé ce printemps 2016
cerisier, prunier, mirabellier, reine claude, abricotier, mume, pêcher, nectarine, poirier, nashi, figuier, asiminier, kakis, goyavier, bananier, pommier, cognassier, néflier, bibacier, araucaria, pin pignon, noyer, paulownia, mûrier blanc, gattilier, poivrier de sichuan, érable à sucre, arbousier, noisetier, eleagnus, grenadier, myrtillier, théier, casseille, groseillier maquereau, goji ...

et des lianes :
kiwaï, vigne, shisandra sinensis, igname, patate douce, haricot, renouée faux liseron ...


d'autres sont en semis :
hovenia, amandier, abricotier, pêcher, nectarine, néflier, bibacier, pommier, poirier, vigne, framboisier, avocatier, 

d'autres plantations sont prévues pour cet automne :
hickoris, pin de corée, kakis, asiminiers, amandier, 

et un tour des vergers locaux dans les villages voisins à la recherche de fruitiers anciens 
(récolte de graines pour semis)



site internet du projet et des formations :
www.permaforet.org

blog de la vie quotidienne à Permaforêt
la vie en forêt

***************************************************************************

Le Blog Permaforêt est actuellement en cours d'actualisation. Pendant ce temps, les articles restent accessibles en ligne.






actu mai 2016 : je recommence doucement les articles .

Cette année, j'approfondie le biotope du merisier, du figuier, des fraisiers des bois, du groseillier à maquereau, des myrtilles, de la mélique, du millet des bois, de l'orge des rats, de l'ail des vignes, de l'alliaire, du choux, de la salade, du radis, de la barbarée, du cresson, des épinards, des radis, des panais, de la carotte, de l'origan, de l'orpin, de la pomme de terre et de la tomate. 

*********************************************************************************
Nous tournons la page de 5 années en Côte d'Or en permaculture péri-urbaine (2010-2015). Le verger sauvage de 600m² nous a permis d'expérimenter la régénération de biotope du pommier, du prunier, du prunellier, du cornouiller sanguin, du noyer, du cerisier aigre et des ronces.


verger sauvage régénéré en Côte d'or 2013 - 2015

Bien à vous,


Natacha.
Permacultrice à Permaforêt.



27 mai 2015

Le biotope du Brocoli et la régénération du phosphore dans les sols compactés.


Le Brocoli sauvage, Cardaria draba, Lepidium draba.
Le Brocoli est un légume fleur. Il en est de même pour le chou-fleur (brassicacées), le chou romanesco (brassicacées) et les artichauts (astéracées). D'ailleurs, si vous les laissez à maturité, une myriade de fleurs jaunes ou blanches s'épanouissent, ou une énorme fleur violette pour les artichauts. L'énorme boule blanche ou verte que l'on mange est en fait une multitude de boutons floraux ramifiés en corail. Alors que pour les choux, on mange d'énormes "bourgeons" de feuilles.

C'est une plante thermophile, qui aime la chaleur. On la trouve dans les zones rudérales exposées aux UVs, dans des sols calcaires et souvent compactés. Son rôle principal est de réactiver le cycle du phosphore, qui est souvent bloqué dans le sol ou qui fuit dans les nappes phréatiques en cas d'érosion. L'érosion, le compactage, la sécheresse et la mort des sols sont les quatre stress majeurs de ces milieux, auxquels sont adaptés les Brocolis.

Le Brocoli sauvage est une plante rhizomateuse, qui se multiplie végétativement dans la terre, en plus de ses graines.

Le Brocoli concentre le potassium, le phosphore et produit des oméga 3 qu'il restitue au sol, en se décomposant ou en étant mangé par les insectes, les rongeurs et les gastéropodes.

Les Brocolis poussent en compagnie de 1320 plantes compagnes qui tolèrent les sols calcaires, les zones sèches, chaudes et lumineuses, avec un faible pouvoir de rétention d'eau et une certaine tolérance à l’asphyxie.

La plante est fidèle à 34 herbacées en particulier de la famille des brassicacées, les convolvulacées, des papavéracées, des géraniacées, des astéracées, des amaranthacées, des fabacées, des poacées, des malvacées, des borraginacées et des plantaginacées.

>>> Dans un biotope cultivé, il est facile d'associer les brocolis avec les carottes, les salsifis, les scorsonères, les panais, la chicorée, les choux, les chénopodes, les épinards, la moutarde, les artichauts, les centaurées, le chardon marie, les coquelicots, les géraniums, le fumeterre, les renouées, l'oseille, les rumex crépues, les tomates, les salades, les fraises, les poireaux, les vesces, la luzerne, le mélilot, le trèfle, les pois, les fenouils, la mâche, les asperges, l'orge, l'avoine, le blé, le chiendent, la bourrache, le fumeterre, l'achilée millefeuille, le myosotis, les valérianes de perse, les stellaires, les marguerites, les camomilles, les calendulas selon la structure du sol plus ou moins rocheux ou sableux.

Le Brocoli sauvage s'associe en particulier avec les liserons des champs comme couvresol, et le coquelicot rouge comme comme fleur signal pour les insectes et régulateur d’appétence pour les rongeurs tout en permettant leur présence comme fertilisant, les fourmis, les chenilles et les escargots.

Toutes ces organismes ont la capacité de restaurer des sols labourés, érodés, compactés ou pollués aux nitrites et aux métaux lourds.

Découvrez la biodiversité des espèces comestibles qui poussent dans les zones agricoles dénaturées, comment cultiver tout en restaurant la vie du sol d'une zone en friche, en accompagnant un processus naturel de reconversion pour décompacter le sol et libérer le phosphore, le calcium et le potassium.





17 avr. 2015

Le biotope du Sureau noir et de l'Oreille des Bois.



Le Sureau noir, Sambucus nigra, fait partie de la famille des Adoxacées; comme les Viornes. C'est un arbrisseau très odorant et mellifère, dont on peut faire du miel. C'est un des arbustes sauvages très connu dont on consomme les fleurs (sans la corymbe) en salade, en tisanes, en beignet, et les fruits en tarte, en gelée, en confiture, en vin au goût de muscat, en vinaigre... Les sureaux sont des arbrisseaux des zones forestières fraîches et humides.

Il existe trois espèces de sureaux en Europe: le Sureau noir, Sambucus nigra (comestible), le Sureau Rouge en montagne, Sambucus racemosa, et le Sureau hièbles (toxique), Sambucus ebulus.

Le Sureau noir s'adaptent à 7 types de végétation selon les milieux. On le trouve aussi bien dans les clairières et les fruticées, notamment de prunelliers, dans les remblais et les zones agricoles, dans les ripisylves et les zones humides des sous bois. Il tolère des sols basiques ou acides, riches en eau et en azote. 

Le biotope cultivé du Sureau est propice à l'apiculture, la pisciculture, l'héliciculture, l'herboristerie, la parfumerie, le maraîchage, l'arboriculture, la myciculture, la viticulture, la sylviculture, l'écoconstruction, la vannerie et la phytoépuration.
: sureau, viorne, pommier, prunier, cerisier, merisier, noisetier, noyer, frêne, peuplier, tilleul, aulne, saule, osier, cornouiller, grande graminée, roseau, ronce, rosier, houblon, vigne, violette, primevère, alliaire, ail des ours, fraise des bois, oseille, cerfeuil, égopode, bardane, angélique, reine des prés, ortie, oreille des bois, pézize veinée, morillon, morille, mousseron, agaric, volvaire, pleurotes.

Mais le milieu du Sureau n'est pas propice à l'élevage de bétail ou de gibier, la végétation est toxique notamment pour les cochons, les vaches, les moutons, les chèvres, les chevaux, les ânes, les rongeurs et les lapins.
La végétation est favorable à l'élevage de poissons, de volailles ou à l'héliciculture (escargots) dans les milieux humides, ombragés et forestiers.
La végétation est favorable à l'apiculture dans les milieux plus exposés, plus ouverts et plus ensoleillés, comme dans les fruticées et les taillis de prunelliers, en veillant à garantir de bonnes conditions de vie aux animaux, en choisissant des zones protégées de l'humidité pour les volailles et les abeilles par exemple.

La disponibilité de la ressource en eau et l'humidité ambiante semblent bien plus déterminantes pour définir un optimum écologique que la structure du sol, sa granulométrie ou son Ph, car le Sureau noir est très ubiquiste: il vit dans 7 biotopes différents. Le biotope du sureau est peuplé d'une végétation mellifère et odorante aux propriétés médicinales parmi les plus recherchées. Le sureau est lui-même très parfumé. Découvrez l'univers rafraîchissant et parfumé du sureau noir.

Sur le plan pédagogique, je mentionne l'ensemble des possibilités agricoles. Sur le plan éthique, je cautionne uniquement un élevage en plein air qui laisse les animaux en vie!... je vous laisse faire le tri ;-)... il reste 5 activités: les oeufs, le miel en apiculture naturelle, la laine, l'élevage de conservation et les écuries de loisirs, de refuge. J'émets une certaine réserve à la sylviculture et une opposition totale à la déforestation. 

#SUREAU #EAU #APICULTURE #PISCICULTURE #HÉLICICULTURE #MYCICULTURE #ECOCONSTRUCTION #CHAUME #VANNERIE # PHTYOEPURATION #HERBORISTERIE #PARFUMERIE #SYLVICULTURE #ARBORICULTURE #VOLAILLE