Message à l'attention des lecteurs-rices.

Bienvenue :-)

Le Blog-notes Permaforêt.blogspot.com m'aide à rassembler mes idées, observations, lectures et réflexions ... Depuis 2010, beaucoup de chemin parcouru. Cette base de travail est maintenant synthétisée, actualisée, corrigée et retravaillée pour le livre "Cultiver avec le Vivant", date de mise en ligne depuis hiver 2018, et remplace petit à petit le blog.

Les publications ont vocation a inspirer celles et ceux qui le souhaite, et non a servir de référence scientifique. Merci pour votre tolérance et votre bienveillance.

Natacha.

1 janv. 2017

Le biotope du poirier


poirier domestique



tronc d'un poirier sauvage centenaire
(au moins ! ) trouvé en cote d'or
Le poirier sauvage, pyrus pyraster, partage le même biotope que le poirier commun, pyrus communis. On le trouve dans les forêts de chênaie-hêtraie claires, comme le pommier sauvage. Le poirier est intimement lié au Chêne.

Le poirier préfère les expositions bien ensoleillées et tolèrent des sols plus secs que le pommier. Le pommier des bois préfère des sols un peu plus humides, profonds et mi-ombragés.

Dans une clairière ou un bois clair, les poiriers se développent plutôt en lisière extérieure, du côté sud, sud-est; et les pommiers juste à côté ou derrière, en lisière intérieure. Il pousse aussi en isolé au milieu des éboulis rocheux, avec quelques germandrées, ronces, poacées (brachypode, mélique, canche) et fougères.

Le poirier pousse toujours en compagnie des chênes, directement près de son tronc (entre 0 à 2m) ou dans son système racinaire périphérique. Les jeunes plants dépérissent aussitôt dès qu'ils sont déconnectés du réseau du chêne et laisse supposer des ponts mycorhiziens vitaux pour le développement et la santé des jeunes poiriers en particulier.

fleur de poirier sauvage - les pétales blancs, les étamines noires, les feuilles lisses, vertes foncées et pointues
les distinguent des fleurs de pommiers, aux pétales rose et blancs, aux étamines blanc crème voir jaunes,
aux feuilles larges, rondes et velues en dessous.
La plantation simultanée de Poiriers, de Pommiers et de Chênes garantie l'équilibre et la vitalité d'un verger de pyrus (poiriers, nashis) en agroforesterie. 

Les baies, les fruits à surmaturation, les arbres à coque,  les aromates de type sauge et labiées en général, les liliacées et les bulbes en général,  forment des associations végétales optimales dans une plantation étagée de poiriers.

Le peuplement peut être enrichi de nombreuses variétés de rosacées, à toutes les strates ligneuses (lianes, arbrisseaux, fruitiers, grands arbres ), notamment les alisiers, les sorbiers, les pruniers, les merisiers, les cerisiers, les poiriers, les nashis, les pommiers, les cognassiers, les néfliers, les rosiers, les groseilliers...

Le biotope du Poirier est propice à l'arboriculture, aux baies et petits fruits, aux plantes médicinales et aromatiques, à l'horticulture de bulbes, à la sylviculture, à la vannerie, à l'ébénisterie, à l'apiculture, à l'agrosylvopasteuralimse...

Pour plus d'infos sur le biotope du pommier, consultez notre article "Le biotope du Pommier".

LE BIOTOPE DU POIRIER

synthèse (tous biotopes confondus)



GRANDS ARBRES : chêne pédonculé, chêne sessile, alisier torminal, châtaignier, merisier, bouleau verruqueux, tremble, alisier blanc, orme, érable champêtre, charme, frêne, 
ARBRES FRUITIERS : poirier des bois, poiriers commun, pommier commun, pommier des bois, aubépine monogyne, noisetier, néflier, poirier à feuilles d'amandier (sud), amélanchier, cornouiller mâle, cormier, 
ARBUSTES : aubépine, noisetiergenêt à balais*, prunellier, bourdaine, cornouiller sanguin, troène commun, houx, néflier, poirier à feuilles d'amandier (sud), viorne lantane, fusain, cornouiller mâle, viorne aubier, chèvrefeuille des haies, fragon faux houx, 
LIANES : chèvrefeuille des bois, lierre grimpant, églantier, tamier, clématite vigne blanche
GRIMPANTES : rosiers sp., 
HERBACEES : germandrée scorodoine, mélampyre des prés, pulmonaire à feuilles étroites, pulmonaire à feuilles longues, peucédan de france, millepertuis élégant, stellaire holostée, phalangère à fleurs de lys, lys martagon, hélébore fétide, anémone hépatique, orobanche du lierre, muguet de mai. 
POACEES : canche flexueuse, avoine de thor, mélique à une fleur, brachypode des bois (obs), brachypode des prés (obs), laîche des montagnes, mélique penchée, fétuque hétérophile, 
FOUGERES : fougère aigle, fougère felix mas (obs) 
NFP : genêt à balais.
COUVRESOL : lierre, anémone des bois, stellaire holostée, canche flexueuse, 
CHAMPIGNONS : hôtes du chêne et des fagacées en général (cèpes)

plantes compagnes fidèles, plantes compagnes socio-écologiquement similaires, (obs) - observation de terrain récurrentes en Bourgogne.