21 sept. 2017

Le Palais Mental des Écureuils

L'Ecureuil, le mnémoniste de la forêt.

photo à voir sur http://ecureuils.mnhn.fr/

Tous les animaux de la forêt multiplient, sèment et cultivent leurs ressources alimentaires dans leur territoire.

Les Écureuils, les Mulots, Les Mésanges, Les Corbeaux et les Geais m'ont appris à préparer, stocker, casser et semer les noix des bois.

Les Écureuils prennent soin des arbres à noix. Ils se déplacent dans un itinéraire circulaire, de branche en branche, entre 3 et 5 m au dessus du sol. Chaque écureuil a son cercle de prédilection qu'il revisite tous les ans et connaît par cœur.

A la fin de l'été, ils visitent quotidiennement les arbres à noix, notamment les noisetiers et les noyers. En Août, ils sous-pèsent les noix vertes et retirent les noix véreuses, moisies ou creuses de l'arbre, au poids et au son, et peut-être à l'odeur.

L’écureuil commence une première récolte de noix vertes fin août, puis une seconde en septembre. Il cale entre ses dents les noix vertes attachées par deux.
Il affectionne aussi les glands de chêne, les faines de hêtres, les samares de charme et d'érable, les châtaignes, les pignons et les champignons.

En Septembre, la récolte donne lieu à des aller-retours incessants dans la canopée, des danses mathématiques au sol, des cachettes pérennes dans les troncs creux, les nids, les terriers et sous les rochers. Une fois les coques ouvertes sur l'arbre, environ fin septembre, il mange les noix mûres sur place, seul ou en duo, et se cache si nécessaire dans le lierre sur le tronc.


L'Écureuil ne met pas toutes ces noix dans le même panier ;-) .

Certaines cachettes sont annuelles, notamment celles au sol, de quelques noix et glands tout au plus et ressemblent plus à une forme de semis joyeux et génial, presque "hystérique".

D'autres cachettes rassemblent de plus grandes quantité de noix de diverses essences ; l'écureuil semble y constituer des réserves habituelles et clairement identifiables dans la forêt. Ces cachettes sont dans les arbres creux, les terriers, des nids d'oiseaux, sous des souches, sous les racines des grands arbres et sous certains gros rochers.

Les réserves au sec et hors gel sous les gros rochers sont déterrées à la fin de l'hiver, en février-mars. Dans le grand déballage, certaines roulent et germent après une vernalisation dans les règles de l'art.

Ce sont ainsi des centaines de cachettes réparties en cercle dans un territoire propre à chaque écureuil. Cette technique ressemble à la technique de mémorisation spatio-sensorielle des joueurs de cartes et des mathématiciens appelée " Le Palais Mental ".

Qui a dit que l'écureuil n'avait pas de mémoire ?

Cultiver avec les Écureuils

Le projet " Cultiver avec Les Écureuils ":

Sur la base des enseignements des Écureuils, nous expérimentons une culture associée avec les Écureuils.

Du design à la récolte, tout est pensé "écureuil". Les plantations mixtes d'arbres à noix sont réalisées en cercle ; ils sont connectés par des corridors de noisetiers.

Les arbres creux et les souches sont préservés. Des nichoirs supplémentaires sont perchés dans les arbres pour servir de cachette, ceux-ci pouvant également servir de ruche de biodiversité.

Nous confions la vernalisation des graines et la dissémination des noix et noisettes aux écureuils, grâce aux corridors écologiques et aux cachettes sous les rochers, entre autres.

La chaîne alimentaire proie-prédateur-auxiliaires est respectée. Rapace et Mustélidées continuent d'accéder au même territoire. La taille des arbres préservent l'architecture des strates et la connectivité des branches.

Cette collaboration augmente les ressources et l'accessibilité à celles-ci pour les écureuils, nous permettant une récolte de 30% dans les paniers à noix perchés.

Comme pour les ruches, nous allons expérimenter différents nasses, paniers perchés et troncs creux mis à la disposition des écureuils dans leur itinéraire. Les Écureuils nous aideront à valider et améliorer les formes et les installations propices. Nous dessinons actuellement quelques prototypes, puis commencerons quelques installations cet hiver pour l'année prochaine.

Pour une récolte encore plus simple, la simple promenade cueillette dans les herbes au sol avec un panier suffit, laissant aux rongeurs et aux blaireaux la sécurité des noix dans les petits chemins, les ronces et les prunelliers.

A suivre ...

Bientôt + infos et dessins sur ce projet.


Ressources :
observations de l'auteur.

http://ecureuils.mnhn.fr/
https://cercle.institut-pandore.com/plus/devperso/palais-mental-technique-plus-puissante-memoriser/