12 nov. 2014

Le biotope du Châtaignier et de la fougère aigle.

Châtaignes et tapis de mousse sur sol siliceux et acide.
Le Châtaignier, Castanea sativa, est originaire des montagnes siliceuses du Sud de l'Europe, toujours sur terrain acide. C'est un arbre qui peut être plusieurs fois centenaires. Il fructifie dès la 3ème ou la 4ème année.

Le châtaignier offre une diversité de ressources complètes tout au long de sa vie, qui peut 
atteindre plus de 800 ans à 1000 ans, soit 40 générations humaines! On peut tout à fait envisager une polyactivité mêlant arboriculture (châtaigne et fruits d'hiver), sylviculture (essence à bois), apiculture (miel), myciculture (champignons gourmets) et mycoculture (champignons médicinaux et écologiques) pour diversifier les ressources et le temps de travail sur toute une année. Il a même un intérêt écologique et touristique estimable car il figure parmi les arbres remarquables centenaires et millénaires de France et d'Europe. En savoir plus +

Le Châtaignier appartient à la même famille que les Chênes, les Fagacées, à la différence que les châtaigniers poussent sur sol acide et siliceux: le châtaignier est calcifuge, il fuit les sols calcaires. Il apprécie les stations ensoleillées au sol frais et siliceux; il craint les hivers trop rudes, malgré une rusticité de -15°C, et pousse en dessous de 1000m, et plus rarement au dessus de 750m. C'est une espèce endémique aux Cévennes, au Massif des Maures et en Corse. On le retrouve réparti aussi dans d'autres stations douces au climat océanique dans les Pyrénées, en Bretagne, en Normandie, dans le Morvan, en Alsace et jusqu'en Belgique. Le châtaignier peut produire des châtaignes entre 70 ans et 150 ans en moyenne, voir plus selon les conditions de vie, soit sur 5 ou 6 générations.

Le châtaignier et la flore de ses plantes compagnes sont très mellifères et attirent de nombreux pollinisateurs comme les abeilles et les bourdons. Un agriculteur à un donc un double intérêt à s'initier à l'apiculture naturelle comme à l'arboriculture d'arbre fruitier.

Chênes et Châtaigniers accueillent les mêmes champignons symbiotiques dont d'excellents comestibles comme l'Amanite des Césars, l'Amanite rougissante, le Cèpe de bordeaux, la chanterelle, les trompettes des morts, les pieds de moutons, les hydnes sinués, le bolet à pied rouge, la russule verdoyante, la russule charbonnière, la fistuline. Ils accueillent aussi des champignons mortels pour l'Homme mais essentiels au biotope comme l'Amanite phalloïde. Le Bolet Satan est plutôt un champignon associé au chêne sur sol calcaire et en station méridionale.

Châtaignier centenaire, dans le Morvan.
Le bois de châtaignier est utilisé comme matériau de construction noble et dans l'alimentaire pour faire cailler le lait ou fermenter le vin, naturellement, sans adjuvants.

C'est une essence à bois de luxe très prisé, notamment dans la construction car son bois est imputrescible et insectifuge, et ne nécessite aucun traitement (poutre, tuiles, parquet, mobilier, fût).

>>> Le châtaignier offre une diversité de ressources complètes tout au long de sa vie, qui peut atteindre plus de 800 ans à 1000 ans, soit 40 générations humaines! On peut tout à fait envisager une polyactivité mellant arboriculture (châtaignes et fruits d'hiver, et bois), apiculture (miel), myciculture (champignons gourmets) et mycoculture (champignons médicinaux et écologiques) pour diversifier les ressources et le temps de travail sur toute une année. Il a même un intérêt écologique et touristique estimable car il figure parmi les arbres remarquables centenaires et millénaires de France et d'Europe.

actualisation article : février 2015 - utilisation base de donnée SOPHY et intégration d'un optimum écologique, base de données CATMINAT.
erratum: dans la quantité de chaque plante par biotope et donc dans leur ratio proportionnel à l'hectare. la correction a été apportée sur les chapitres traitant cette information. les pourcentages de fidélité restent correcte.
correction apportée: intégration des seuils d'abondance de plante en pourcentage.