24 oct. 2013

Management et risques socio-professionnels - RPS (risques psycho sociaux).

>>> article en cours.


I Management humain 


Épanouissement personnel
Concerne la vie quotidienne d'un individu dans son ensemble.

La vie en entreprise ou au travail influe sur l'épanouissement personnel proportionnellement à l'intérêt ou la dépendance que l'individu accorde à cette activité dans sa vie. Il est subjectif, choisi ou subi.

Plus l'individu est en phase avec ses compétences et sa personnalité dans l'exercice de ses fonctions, plus il intègre paisiblement cette activité à sa vie. Il peut transposer ses acquis à d'autres domaines de sa vie = facteur d'épanouissement. Il augmente ainsi son degré d'implication, sa positivité solaire et développe des relations d'aide (partage des surplus, mutualisation, transfert de connaissances, délégation) dans sa vie comme au travail. Il est également capable de se remettre en cause positivement, de gagner confiance en elle/lui, de s'ouvrir aux autres, de s'adapter et d'apprendre de nouvelles choses. L'hyperspécialisation casse la créativité.

Hors on constate aujourd'hui une pratique de management par la peur qui bride l'implication de ses membres. La pratique de restructuration de services et de plans sociaux à répétition brisent directement le lien social entre individus, le sentiment de sécurité dans la vie et leur capacité de créativité. Un fort taux de turn over dans le personnel est un indicateur de pratiques managériales et salariales de basse qualité relationnelle en entreprise. Management par la peur voir le chapitre III

La sénescence, quelle vie!

Un cycle, un équilibre

Envisagée dans le grand cycle de la Vie, on comprend le rôle que joue la dégradation de la matière
organique, nécessaire à la vie: eau, matière carbone, transformation, assimilation de matière organique, transformation, régénérescence.

La sénescence, l'oxydation, le vieillissement, la moisissure, la pourriture, les infections, la dégradation cellulaire sont autant de processus dégradant la matière pour mieux la régénérer et rendre biodisponible les éléments qui la composent comme l'eau, le carbone et les minéraux.

En soi, les éléments sont en perpétuelle transformation, mutation, pour animer un transfert d'énergie. Et il est délicat de les distinguer ou de les dissocier; je les envisage plutôt comme une fusion régénératrice de vie.

Un environnement dans lequel la matière ne se décomposerait plus, serait un monde mort croulant sous ces immondices, dont les éléments nutritifs restent séquestrés dans des associations de cellules complexes.

C'est ce qui se passe dans les sols anaérobioses compactés et pollués par les nitrates, qui se transforment en nitrites, dont les ions s'associent aux ions négatifs de l'ammoniac, du fer et de l'aluminium, qui vont entraîner l'oxydation du sol, son acidification, la putréfaction de la vie, le blocage des nutriments, son compactage jusqu'à l'état de tourbière, puis sa transformation en hydrocarbure avec les milliers d'années.

20 oct. 2013

Canopée, les stratégies pour la lumière

La canopée.


La photosynthèse

La photobiologie
On appelle photobiologie les activations végétales pour la production de pigments et de chlorophylle selon l'exposition à la lumière.


On observe une réaction des plantes aux variations d'exposition au rayonnement environnant.

Les plantes vertes ont la capacité de répondre à des modifications de la distribution d'énergie spectrale grâce notamment aux phytochromes.

Le phytochrome est le phytorécepteur qui réagit à l'affaiblissement de l'éclaircissement lumineux. Ils perçoivent les signaux de fin de journée, d'ombre et d'entrée dans le cycle hivernal.

La lumière du soleil est comprise entre 400nm et 700nm (longueur d'ondes) allant du violet au rouge sombre. Le rayonnement coloré procure la sensation de vision chez l'Homme mais ne représente qu'une infime partie du spectre électromagnétique dont le rayonnement s'étend en l'état actuel de nos connaissances de 10.-14 nm pour le rayonnement cosmique à 10.6 nm pour le son.


Les plantes inhibitrices de croissance - le rôle des enzymes.

>>> article en cours

Chemical Ecology of Plants: Allelopathy in Aquatic and Terrestrial Ecosystems/ publié par Inderjit,Azim U. Mallik: http://books.google.fr/books?id=yNhbv2h8c28C&pg=PA107&lpg=PA107&dq=bacterial+degradation+of+juglone+evidence+against+allelopathy?&source=bl&ots=lMl7QJOSu9&sig=59o_OrYw1OiEAumArzJodXFiZQU&hl=fr&sa=X&ei=4sxRVMSAJcjJPaPCgOgL&ved=0CDEQ6AEwAg#v=onepage&q=bacterial%20degradation%20of%20juglone%20evidence%20against%20allelopathy%3F&f=false

7 oct. 2013

Cueillette, régime crugivore et physiologie.

jus chlorophyllien - plantain lancéolé, ananas, feuille de radis, épinard, pomme sauvage.
L'observation désintéressée de logique économique permet de prendre le temps d'appréhender les plantes et leurs fruits de manière vivante, évolutive et symbiotique avec leur environnement. Ces éléments de références nous fournissent alors les clés essentielles pour leur culture comme leur consommation.

6 oct. 2013

Agriculture Synérgique: les catalyseurs biologiques.

La Nature est naturellement efficiente.


Nous étudions donc les stratégies naturelles d'évolution et d'adaptation des plantes potagères et
 des arbres fruitiers dans leur environnement sauvage, appelé phytotype

Notre démarche synthétise plusieurs techniques actuelles en agriculture naturelle, en phytosociologie et en mycologie, mais aussi en zoochorie, en donnant une place privilégiée à la collaboration symbiotique des organismes vivants, en particulier des espèces sauvages. 

Et plus spécifiquement aux interactions des plantes avec leur environnement: plantes compagnes, micro organismes, bactéries, champignons, insectes, mammifères. La mutualisation gagnant-gagnant assure à tous les partenaires croissance, survie, reproduction, adaptation, défense et bonne santé. Certains partenaires ont même la capacité de régénérer les cellules.

Nous nous intéressons aux bénéfices des cultures associées et aux rôles des catalyseurs biologiques pour les appliquer à un nouvel itinéraire pour une agriculture autonome et immunostimulante. Nous nous intéressons aux stratégies:
_ d'imunostimulation
_ d'immunotolérence
_ d'imunodéfense

La vie du sol est un domaine majeur de compréhension des interactions symbiotiques, notamment au niveau des racines. 80% de la biomasse d'une plante se trouve en effet dans la terre, la partie visible n'étant que la partie émergé de l'iceberg.

1 oct. 2013

Permaculture de montagne - Comment créer des microclimats chauds en montagne?

Comment créer des hotspots en montagne?

Un tour d'horizon des techniques pour créer des zones chaudes en montagne et de design de pièges à
chaleur. 

Ce qui caractérise le climat montagnard, c'est l'écart des températures, notamment le froid de nuit. 
Il existe des "hot spots" naturels sur tous les terrains. Avec un peu d'observation, vous pouvez les repérer.



Permaculture de montagne - Que peut-on cultiver en montagne?

Fruits sauvages comestibles d'Europe
Les botanistes et les collectionneurs européens ont importés des arbres fruitiers et des espèces
 botaniques exotiques avec la volonté de les acclimater aux températures européennes. Beaucoup de variétés et de cultivars sont issues de sélections de ce type et de greffons sur des espèces locales rustiques comme l'aubépine, le cognassier, le pommier sauvage (pour les rosacées), le poncifirus trifoliata (pour les agrumes)...
Nos étalages sont remplis de variétés exotiques provenant de pays tropicaux. Savez-vous que les mêmes saveurs existent dans des variétés européennes ou nordiques?

Mangue, banane, ananas, datte, goyave, grenade, patate douce... Il existe des dizaines de variétés rustiques au goût "exotique" qui poussent chez nous et dans les pays nordiques, jusque dans les forêts boréales du Québec, de l'Alaska,  d'Amérique du Nord, de Sibérie, de Suède, de Norvège, d'Islande, de Chine, de Mongolie et du Japon arctique. Nous vous invitons à redécouvrir ses saveurs oubliées sous nos climats.

Découvrez la liste des fruits résistant au froid jusqu'à -25°Cet+ et un tableau d'équivalence de saveurs tropicales en pays tempérés.

Permaculture de montagne - Zone de rusticité et microclimats


Cultiver en montagne? L'idée peut encore surprendre et pourtant.
Comprendre la nature, coopérer avec elle, associer plusieurs plantes, encourager la biodiversité permettent de cultiver à peu prêt dans toutes les conditions. Sol acide, terreux rocheux, sablonneux, températures basses, altitude, neige... Découvrez les stratégies d'adaptation des plantes et initiez vous à permaculture de montagne. Grâce aux espèces rustiques et aux techniques d'implantation en microclimat, vous pourrez vous délecter de saveurs parfois tropicales sous nos latitudes avec des variétés bien de chez nous.




Permaculture de montagne - Les facteurs limitants : altitude, UVs, neige, froid, gel, vent, érosion, acidité.

II Climat de montagne: état des lieux des facteurs limitants.


Tabous et préjugés sur la Nature.

L'Homme moderne a-t-il tout compris?



La standardisation du vivant: quelles conséquences pour notre alimentation?


Une agriculture et une consommation viables?

Vous rappelez-vous de la dernière fois où vous avez vu paître une vache sauvage? aperçu un cheval
sauvage galopant? Avez-vous déjà croqué dans une pomme sauvage? ou goûté à une salade de pissenlit? sucer le sucre d'une fleur de trèfle? ou même saupoudré du poivre d'eau ou des herbes aromatiques fraîches dans votre plat? Cela vous revient-il en mémoire?

La domestication du vivant est une voie que l'Homme échoue à faire fructifier. A partir du moment où l'Homme a rompu son lien d'équilibre avec la Nature, il a perdu le fil de son propre équilibre.

La viabilité de l'industrie agroalimentaire se fait au détriment d'une alimentation équilibrée et nutritive pour tous depuis plus de 50 ans seulement, et c'est un échec; à nous de le reconnaître, de l'accepter et de passer à autre chose. Il est grand temps de redonner un sens à tout ça; et de baser notre régime alimentaire en accord avec notre physiologie intestinale, ce que les Hommes ont toujours fait depuis le Néolithique!

La vision du Cro-Magnon attardé ne fait que renforcer l'idéologie consumériste moderne et post moderne. Il est plus vraisemblable que nos ancêtres aient eu une relation intelligente avec les ressources alimentaires qui les entouraient et une grande conscience de la Nature.